2024

OUVROIR, SAVOIRS

  • #bassin minier
  • #sains en gohelle
  • #unesco
  • #architecture frugale
  • #urban
  • #paysage
  • #ensapl
  • #post mining networ
  • #acclimater les territoires post miniers
  • #chaire post mining

Travail réalise par Margot BLANCHE et Noëmie GENOUD

D'après Alain DUBREUCQ⁸, actuel maire de Sains-en-Gohelle, la ville est couramment divisée en 3 quartiers : Le centre, Le fond de sains et la cité 10. C’est ce dernier quartier qui est au centre des préoccupations de la commune, les enjeux sont considérables et nombreux. Les exploitations minières qui avaient pour deux principales fonctions d’exploiter la ressource charbon et donc de loger les mineurs et leur famille ont laissé sur le territoire des traces d’un patrimoine technique et social (urbanisme, architecture, programmation, paysage et mode de vie…) La cité aujourd'hui compte près de 550 maisons mitoyennes deux à deux mais non collectives, qui sont à plus de 70% identifiées comme logements sociaux. Les ayants-droits disparaissent progressivement tandis que la majorité des nouveaux entrants disposent de revenus inférieurs au plafond PLA Insertion, et le prix du foncier dans le quartier reste extrêmement bas. Ces conditions traduisent une fragilité sociale avancée d’autant plus qu’une grande partie de la cité est reconnue QPV (Quartier grande Précarité et Vieillissement). Afin d’inverser cette tendance et pour suivre le plan d’action de l’ERBM, la ville de Sains-en-Gohelle associée à la CA de Lens-Liévin a lancé une étude urbaine en 2018. Depuis, une multitude de projets sont en réflexion ou en cours de réalisation dans la cité.

Lire +

Articles suggérés

2024

L’ÉTOFFE d’une frugalité créative

2024

Carnet des Règles et des Recommandations Architecturales

2024

Vers une Tiers Architecture